Le salariat n’est absolument pas la sécurité !

        Oui, je suis d’accord avec vous… Dans ce contexte de crise sanitaire, la situation professionnelle qui PARAIT aujourd’hui, aux premiers abords et économiquement la plus sécurisante, est celle de salarié.
Pour l’instant en tout cas…
Chômage partiel, congés maladie pour garde d’enfants… la première période de confinement n’aura que très peu de conséquences économiques pour les salariés.

Pourtant, si cette situation devait perdurer, pendant combien de temps pensez-vous que l’état continuerait à assumer… ? Et si cet évènement débouchait au final sur une crise économique sans précédent… ? Alors, je ne cherche pas à vous faire peur ou à tomber dans le négativisme, ce n’est pas mon genre, mais juste à vous ouvrir les yeux et vous amener à réfléchir.

De tous temps, à chaque période de crise, les gens sont toujours venus chercher refuge à la campagne, à la montagne, près de la nature. Se protéger ainsi que leurs enfants, trouver à manger, loin de la folie de la foule… Cette fois-ci, je ne compte plus le nombre de parisiens que je connais qui se sont “sauvés” en province quand l’idée de confinement a commencé à être évoqué ! Quant aux incivilités comme les vols de masques de protection et de gels hydroalcooliques, le pillage des rayons alimentaires dans les supermarchés (cette hystérie collective au sujet du papier toilette ???) alors qu’il n’y a même pas la moindre pénurie, imaginez seulement un instant ce que cela pourrait donner si la nourriture venait à manquer…

metiers et reconversions professionnelles Nature - Jardins japonais thérapeutiques - Forêt-thérapie© - Shinrin yoku - Niwathérapie© - Frederique Dumas www.frederique-dumas-landscape.com www.frederique-dumas.com
Crédit photo : Simon Bugnon – simonbugnon.com

Alors, je vous le demande, pourquoi attendre que la situation devienne délicate et les conditions extrêmement difficiles pour se créer une vie tranquille ?

Pour vous, je ne sais pas.
Mais moi, j’utilise depuis un peu plus d’une dizaine d’années mon énergie à créer mon autonomie, ma liberté et mon indépendance les plus totales possible, au plus près de la nature.
Il me fallut un évènement douloureux et catalyseur pour prendre conscience que je ne pouvais plus être salariée, à travailler pour les rêves des autres au lieu de m’occuper des miens…
Alors j’ai choisi dès 2006, d’approfondir ces concepts. De les mettre en œuvre pour moi-même, et de les enseigner à d’autres qui me suivent.
J’ai alors réalisé que ce chemin-là, être entrepreneure, “indépendante”, à mon compte, chef d’entreprise, peu importe le nom qu’on lui donne, était bien plus intéressant que celui que j’avais suivi jusque-là. Et pas seulement financièrement.
Environnement de rêve, calme et sérénité, AUTONOMIE énergétique, alimentaire, financière…
La réalité de ce que nous vivons aujourd’hui me confirme sur cette voie.
C’est maintenant, dans le contexte actuel, que cette quête d’autonomie et d’indépendance prend tout son sens.

Aujourd’hui,
– je sais que je peux assurer la sécurité financière de ma famille pour plusieurs mois, grâce à mes réserves financières
– je peux continuer à payer mes fournisseurs, professionnels ou privés
– je peux survivre à la perte de chiffre d’affaires conséquente aux regroupements publics interdits (tous mes stages de ce printemps sont annulés et reportés)
– le Covid-19 ne désorganise pas ma vie plus que çà (bon, les gens ne commandent pas de formations, ce qui est tout à fait normal, en temps de crise on n’a pas trop la tête aux projets, mais je suis présente quand même sur le chantier de paysage que j’ai en cours actuellement, avec les précautions qui s’imposent) et je travaille en partie sur mon ordinateur portable pour la partie en infoprenariat, qui se déplace absolument partout à partir du moment ou j’ai une connexion internet. En fait, je n’ai rien changé à ma manière de travailler…
– et surtout j’ai toute confiance en ma capacité à rebondir, à trouver d’autres modes d’exploitation de mes dons et mes talents, s’il le fallait. Car même si je devais un jour faire faillite, maintenant je sais faire, j’ai appris à créer, gérer et à développer une entreprise, et je peux recommencer très facilement et autant de fois qu’il serait nécessaire
– et grâce à tout cela, je vis très peu dans la peur – sauf quelques accès passagers parce que je suis humaine et qu’il y a quand même des gens qui meurent. J’ai un papa qui a 85 ans et qui est devenu fragile…

Ceux et celles que j’ai déjà formés dans cet esprit sont probablement mieux armés que les autres pour les temps à venir !

Alors, je sais qu’en ce moment, personne n’a trop la tête aux projets, situation de crise oblige… Mais, quand vous sentirez que le moment est venu, je suis vraiment en mesure de vous aider ! Pensez-y !

metiers et reconversions professionnelles Nature - Jardins japonais thérapeutiques - Forêt-thérapie© - Shinrin yoku - Niwathérapie© - Frederique Dumas www.frederique-dumas-landscape.com www.frederique-dumas.com

Frédérique DUMAS – Votre coach/thérapeute/paysagiste/formatrice/auteure
Spécialiste des métiers et reconversions professionnelles “Nature”
Médiation par la nature (Niwadō© – Niwatherapie© – Shinrin yoku 森林浴 et Forêt-thérapie©)
Création de jardins japonais “Reflet de nature©” – catalyseur d’abondance
Académie ‘Sublime SUKIYA’
www.frederique-dumas.com

4 réponses sur “Le salariat n’est absolument pas la sécurité !”

  1. Bonjour Frédérique,

    Je reçois vos mails depuis quelques temps car je me suis intéressée à votre offre et j’ai téléchargé vos recommandations gratuites.
    Vous avez sûrement raison. J’ai envisagé une reconversion professionnelle un peu avant le phénomène “coronavirus” car je sentais que quelque chose allait radicalement changer ma vie. Je ne m’attendais pas à ça !
    Secrétaire comptable depuis 25 ans, un jour de 2019, j’en ai eu marre d’être enfermée 9h par jour au bureau et chez moi également car vivant à la campagne mais avec des voisins invivables et une circulation abominable devant la maison qui m’obligent à m’enfermer chez moi.
    J’ai donc décidé un beau jour de fin 2019, en ayant essayé toute sorte de formations à distance dans de nombreux domaines sans succès pour me “chercher” à vrai dire, d’entamer une vraie reconversion professionnelle en lien direct avec la nature en devenant productrice de Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales et en changeant de région pour ça.
    Toute ma vie est littéralement à reconstruire et c’est ce que je ferai dès que nous serons sortis de tout ça.

    Tout simplement pour dire que ce que vous faites est très bien. Je n’ai malheureusement pas les moyens actuellement d’avoir recours à vos services, mais vos newsletters m’ont beaucoup aidée.

    Merci beaucoup.
    Laurence

  2. Bonjour Laurence,

    Je vous remercie infiniment Laurence.
    C’est très agréable de recevoir ce genre de mails !
    Oui, je comprends. Pour le moment, vous investissez sur la formation à votre nouveau métier.
    Mais, dès que vous pourrez, je vous encourage à investir également sur vous-même. C’est indispensable. Car il ne suffit pas d’apprendre un métier pour réussir sa reconversion. Le reste s’apprend aussi, vous vous éviterez de nombreuses erreurs, de nombreux déboires, du stress, et vous ferez le ménage en vous-même…
    En tous les cas, bravo d’avoir fait ce choix !
    A très bientôt j’espère, je me ferai un plaisir de vous accompagner sur le chemin de la réussite !

  3. Bonjour Frédérique,
    Je lis vos messages avec beaucoup d’attention, il est vrai que j’ai fait du ménage dans ma boite mail pour aller aussi à l’essentiel, car depuis le confinement, je suis submergée de messages…ça fait aussi du bien, de prendre le temps de de dire : “qu’est-ce qui raisonne juste pour moi… ?”

    Par rapport à cette réflexion que vous posez sur le sujet du salariat, je suis tout à fait d’accord que ce n’est pas forcément la solution pour tous… tout dépend du chemin parcourus par chacun…
    L’autonomie, la liberté et son indépendance les plus totales possibles et au plus près de la nature sont effectivement le but à atteindre, en tout cas pour moi, c’est ce que je mets en œuvre depuis quelques années déjà pour pouvoir sortir de ce système bien rodé, je dois dire…
    Ca demande un véritable engagement vis à vis de soi et de ce choix de vie, ou cet idéal de vie, et une très très grande persévérance et régularité dans ses engagements pour sortir de ce système….
    Rien n’est là par hasard, et je n’ai jamais eu d’aussi grandes révélations et prises de consciences que dans cette période actuelle…comme une très grande clarté de ce qui sonne vrai et qui m’habite depuis toujours.
    Je vous souhaite une très bonne journée et au plaisir de vous lire.
    Bien chaleureusement – Françoise

  4. Merci beaucoup Françoise !
    Oui, c’est un moment propice aux grandes réflexions…
    Prenez bien soin de vous et je suis sûre que vous allez encore plus à l’essentiel !
    Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *