Japon 2015 – Jour 5

         C’est avec un petit vent soufflant du Nord que je reprends ma bicyclette ce matin. Ouh, çà pince !

Et aujourd’hui, la série des cadeaux continue. En passant dans une ruelle, je reconnais un magasin d’antiquités où j’avais aperçu l’année dernière, une jolie petite lanterne en fonte à suspendre ou tsuri-tourou. Pas achetée sur le coup, et plusieurs fois par la suite, je l’ai regretté… Contre toute attente j’ose, je demande et, stupéfaction, ma fameuse lanterne est toujours là. Et j’avais juste la somme nécessaire à son achat dans le sac ! Un grand sourire intérieur, un clin d’oeil. Pas de doute ! En fait, elle m’attendait…

Forte de cette expérience, je décide de me rendre au marché aux puces qui a lieu tous les 25 du mois, et là encore, je suis bénie. Je désirais un antique kurawa et je le déniche au troisième stand visité, sans parler des crochets en fonte pour suspendre la lanterne au rebord d’un toit. Une paire de petits singes et une paire de petits lézards… Trop mignons ! Je sens que ma valise va manquer de légèreté…

Je ne peux vous montrer ici mes achats, trop bien emballés pour leur futur long voyage, mais voici quelques photos pour vous donner une idée…

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon

Puis, je vais me restaurer à nouveau dans une antique machiya, spécialisé dans la confection des nouilles soba depuis 1700. Pour sûr, elles étaient succulentes… Assez paradisiaque comme vue pour un déjeuner, non ?

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon

Je me rends ensuite dans une autre machiya abritant un très grand antiquaire où j’avais obtenu un rendez-vous afin de photographier LE tsuboniwa, une réalisation sublime dotée d’une lanterne coréenne très ancienne. Et pour terminer la journée, je m’en vais me promener dans le quartier de Gion, où à chaque fois, je découvre de nouvelles merveilles.

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon

Je ne m’en lasse pas !

Une petite pause et je vous retrouve dans deux jours pour le démarrage du JAPAN NIWAKI TOUR 2015 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *