Stage de création de petit jardin japonais – Tsuboniwa

      En cette fin de semaine, l’Ecole NIWAKI Inspiration ZEN au sein du Jardin “Shizen no sei tei-en” a accueilli sa première stagiaire, arrivant de Suisse, passionnée de jardins japonais et professeur d’arts visuels (l’équivalent de nos arts plastiques), afin de réaliser un véritable tsuboniwa, à la manière des fameux jardiniers nippons… L’essence même de la nature dans un espace des plus restreints…

Méditation Jardins zen Jardins japonais Tsuboniwa

Méditation Jardins zen Jardins japonais Tsuboniwa

S’appuyant avec beaucoup de méthode et de structure sur des règles millénaires, notamment les enseignements du Sakutei-ki, les principes énergétiques du fusui, des notions propres à l’esthétisme paysager japonais, Catherine a atteint une forme de perfection, sans son côté destructeur (au lieu de profiter de la beauté de l’ensemble et de la magie qui s’en dégage, il est à parier que les pros des idéogrammes remarqueront seulement que le bassin est positionné à l’envers… Oups ! C’est vrai, il n’y a rien de plus grave dans la vie…), avec une extraordinaire fluidité, ce qu’elle doutait de parvenir à atteindre.

Méditation Jardins zen Jardins japonais Tsuboniwa

Je souhaitais partager ici avec vous l’intense plaisir que j’ai pu ressentir à dispenser ce stage de création de petit jardin japonais, le tsuboniwa. Voici un instant de pure beauté, en images…

(Voici le lien de la vidéo au cas où votre navigateur n’afficherait pas son insertion.)

Et à toutes celles et ceux qui souhaiteront nous rejoindre, je dis “A l’année prochaine”…

11 réponses sur “Stage de création de petit jardin japonais – Tsuboniwa

  1. Ces trois jours à créer le Tsubo Niwa ont été extraordinaires. Tout coulait de source, l’énergie de la nature ne nous a jamais lâché, en nous guidant avec bienveillance. Le jardin déjà disparu, reste comme un rêve d’une beauté presque insoutenable.

    Les idéogrammes du bassin – WARE TADA TARU WO SHIRU – “Je connais seulement la satisfaction”. Oups! qu’est ce que cela pourrait bien dire dans le mauvais sens?

    Même si les idéogrammes du bassin étaient à l’envers, je me contenterai de la grande sérénité qui émanait du Tsubo Niwa.

    Merci Frédérique.

  2. Merci à Hugo.

    Et un grand merci à toi Catherine. Effectivement, tout était tellement fluide… Il est évident que ces trois jours s’inscrivaient sur un plan divin.

    Cela tombe parfaitement. Il ne me reste qu’une immense et intense satisfaction… Car on peut aussi le prendre comme une occasion d’insister sur ce point. L’information, qui est là, disponible, tout le temps. Oui. L’atteinte d’une totale plénitude… être satisfaite et comblée!

    Je crois en toute sincérité que, pour une première fois pour toi en tant que réalisatrice du jardin et pour moi en tant qu’enseignante pour ce stage, compte tenu du résultat obtenu et de ce que nous avons vécu pendant ces quelques jours, nous ne pouvons que faire l’expérience complète de cette émotion !
    Un pur moment de grâce…

  3. Belle découverte de votre blog. Superbe.
    Je suis passionnée de culture japonaise. Merci.

  4. Lorsque je suis entrée et que j’ai vu le jardin, j’ai été submergée par l’émotion devant tant de beauté ! Les mots me manquent…

  5. L’humilité de ces jardins, petit et si grand devant l’absolu. Ne pas chercher inutilement ce qui se pose devant nous comme une vérité de paix. Tel un cerisier en fleur, ou la magie d’un majestueux automne.
    Bravo.

  6. Je viens de regarder la vidéo sur la création du tsuboniwa, c’est très réussi, et on se laisse envoûter.

  7. Merci pour cette petite séance de beauté et de méditation de bon matin … et bravo pour ce beau travail.

  8. C’est une très bonne initiative de proposer ce genre de cours, avez-vous prévu d’en donner d’autres prochainement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *