Lettre ouverte aux « outragés »…

         Lorsque l’enseignement est notre Voie, et plus particulièrement celui d’une discipline pratiquée dans un pays lointain, avec une toute autre culture, tout en essayant de toucher toujours plus au coeur de cette pratique afin d’en communiquer l’essence, l’esprit, pour que les passionnés puissent tendre vers des réalisations les plus authentiques possibles, on ne peut que susciter des « grincements de dents » auprès de certains qui s’y adonnent de manière plus superficielle…
De plus, en tant qu’enseignant(e), notre oeil va être immédiatement focalisé sur le point faible, sur ce qui demande correction. Et qu’elle que soit la manière dont nous l’exprimerons, les autres, qui se sentiront concernés, se sentiront également obligés de prendre cette critique personnellement…. alors que ceci n’a rien de personnel.

Alors oui, je fais des croquis ou des dessins pour démontrer certaines choses et enseigner ce qu’il convient de faire, en m’inspirant de clichés ou autres que je peux voir circuler sur Internet ou ailleurs, de ce que m’envoient mes élèves… sans chercher plus avant qui en est l’auteur. Je ne nomme personne. Et je fais même des compliments sur ce qui le mérite ! Si après, certains semblent y reconnaître leur travail et leurs impairs… je n’ai pas de contrôle sur leurs sensations. Ces personnes devraient plutôt en profiter pour s’améliorer, puisqu’elles prétendent faire de l’authentique jardin japonais. Ce serait tellement plus productif. Nous apprenons tous de nouvelles choses chaque jour, nous pouvons toujours faire mieux et ceci jusqu’à la fin de notre vie.

ardeche niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie jardins japonais thérapeutique

Alors à ceux qui m’envoient des lettres ouvertes par tous les biais possibles – au cas où je la raterai (lettre dont je n’ai lu que les trois premières lignes parce que cela ne donne vraiment pas envie d’aller plus loin…), il serait temps qu’elles prennent conscience qu’elles obtiennent en fait l’inverse de l’effet escompté. En me nommant, ainsi que la page précise de mon livre, ces personnes insistent plutôt sur leurs erreurs, et font en même temps de la publicité pour mon ouvrage, donnant évidemment envie à d’autres d’aller voir… Je ne pense pas que ce soit le but recherché, non ? Alors qu’en temps normal, personne n’aurait rien vu !

Ah… quand l’ego gouverne ! Dommage….

Alors, je l’ai déjà écrit, mais je vais le répéter ici encore une fois. Le «T’as tort, j’ai raison», ce n’est pas mon truc. Que d’énergie perdue ! J’écris uniquement pour ceux qui partagent mon ressenti et ma vision des jardins japonais, qui trouvent du plaisir et de l’intérêt à me lire, qui ont envie d’en apprendre toujours plus sur le sujet. Pas pour les autres. Sincèrement, je ne m’occupe pas de ce que font les autres professionnels (sauf quand cela me permet d’étayer mon enseignement auprès de mes élèves et lecteurs), pas par manque d’intérêt, mais parce que j’ai trop à faire déjà avec moi et tout ce que je désire accomplir. Beaucoup trop occupée à tracer ma route et à exprimer mes dons et talents spécifiques !

La Voie du jardin japonais

         NIWADO©, la Voie du jardin (ou niwakido©, plus spécifiquement celle de la taille japonaise) est une pratique spirituelle. C’est une invitation au coeur de la culture japonaise comme pour toutes les autres « voies » artistiques et spirituelles, un « manifeste du zen » ou la méditation en mouvement appliquée dans l’action la plus quotidienne… Au travers de cette voie, il s’agit de mettre en pratique harmonie, respect, pureté et sérénité.

« Au Japon, on n’étudie pas un art pour l’amour de l’art, mais pour les clartés spirituelles qu’il dispense. Si l’art s’arrête à la forme extérieure, s’il ne conduit pas aux profondeurs essentielles, autrement dit s’il ne devient pas une forme de spiritualité, le japonais ne l’estime pas digne d’être étudié. » D.T. SUZUKI

ardeche niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie jardins japonais thérapeutique

La méditation participe au développement d’une attitude d’esprit dont les principales caractéristiques sont de vivre le présent, dans l’ici et le maintenant, le retour à l’origine ou sortir des considérations égotiques pour trouver son vrai moi, et la non pensée ou se détacher des idées et de l’intellect. Comprendre ainsi que le seul adversaire, c’est nous-mêmes. Elle permet de se libérer de la prison des connaissances, des comportements appris, des idées fixes, des préjugés, des habitudes limitatives, pour parvenir à l’éveil, c’est-à-dire à l’unification du corps, du mental et de l’esprit.
L’idéal est qu’elle ne se limite pas aux postures, mais concerne plutôt tous les gestes et actes du quotidien ou s’exercer à la pleine conscience dans chaque acte de sa vie familiale, sociale et professionnelle. Ce travail sur le corps, le mental et l’esprit concerne aussi évidemment le domaine des arts, notre créativité et notre unité intérieure étant deux formes différentes d’une seule et même chose, l’expression de notre propre intégrité. Ici, la perfection recherchée n’est pas extérieure, elle se concentre sur la recherche d’une transformation intérieure, dénuée de tout esprit de compétition.

ardeche niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie jardins japonais thérapeutique

Cette méditation peut être pratiquée de manière dynamique, en mouvement. C’est alors dans l’activité elle-même, ici la taille japonaise ou niwakidô©, le jardin japonais ou niwadô©, que nous trouvons notre véritable paix intérieure.
Tel un exercice et non une performance à réussir, sa répétition quasi quotidienne opère un travail minutieux sur l’âme. Laisser passer les pensées après en avoir pris conscience un instant et revenir au relâchement des tensions, à la respiration et à l’activité. Petit à petit, on n’est plus dans le contrôle, on lâche prise et ce travail libère l’esprit, notre nature profonde, transformant ce travail, cette activité en voie de réalisation intérieure. Pratiqué sans but, ni profit, sans recherche d’un résultat, sans compétition, c’est un patient et minutieux travail pour unifier le corps, le mental et l’esprit et parvenir au geste juste, authentique, tout en élevant sa conscience.

ardeche niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie jardins japonais thérapeutique

Je vous propose un enseignement destiné à vous familiariser avec cette pratique de la taille et/ou du jardin selon la tradition japonaise. Les cours et stages sont donnés dans un cadre authentique et s’adressent tout autant aux débutants qu’aux personnes déjà initiées dans la pratique du niwadô© ou niwakidô©, ou d’autres pratiques de méditation en mouvement. Mon enseignement met l’accent sur la respiration, la posture, et vous permettra de vous extraire de vos préoccupations quotidiennes en travaillant sur des gestes simples dans un environnement calme et harmonieux.

        * Cours de 1h30 (deux fois/mois – mercredi et vendredi)

        * Stages de 2 ou 3 jours tout au long de l’année

        * Cursus de formation complet dans le but de dispenser cette pratique

Contactez-moi pour tous les détails… Je vous répondrai avec grand plaisir !

Pour en savoir plus, également, vous pouvez consulter mon premier ouvrage

ardeche niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie jardins japonais thérapeutique

Une nouvelle mode : la référence japonaise factice

        Lorsque les choses s’emballent et finissent par déboucher sur des énormités, cela fait du bien de temps en temps de remettre les choses à leur juste place…

En France et en Europe, peu de personnes réalisent du véritable jardin japonais, authentique et traditionnel, je pense que l’on peut réellement les compter sur les doigts d’une main, tout simplement parce que cela demande des années d’études, d’investissements en terme d’énergie, de patience, de finances, beaucoup de remises en question et d’abnégation, et que ceci n’est pas à la portée ou le choix de vie de tout le monde… Par contre, un nombre incalculable se targue de faire du jardin japonais… alors qu’il ne s’agit que de jardins « japonisants mitonnés à la sauce occidentale ». Il n’y a rien contre le fait de créer ce type de jardins, certains sont de belles réalisations, mais pourquoi vouloir à tout prix tromper les gens, leur faire croire que c’est du véritable jardin japonais…?

Et ce que je constate de plus en plus – informations remontées par des clients ou des élèves – c’est qu’un nombre toujours plus grand prétend avoir fait un ou des stages au Japon, parfois alors qu’ils n’ont même jamais mis les pieds dans ce pays… Certains, parce qu’ils ont de la renommée en France, vont même jusqu’à affirmer qu’ils sont des sommités au Japon, reconnus par toute la sphère nippone du paysage, alors qu’ils y sont d’illustres inconnus…!!! Mais, quel est l’intérêt de mentir ainsi ? La vérité finit toujours pas se savoir, personne n’apprécie d’être berné et le plus important de tout, ces personnes se mentent en priorité à elles-mêmes !

Quand on voit ces réalisations, que ce soit en matière de taille des arbres ou de paysage, si on observe avec un peu d’attention, on se rend très rapidement compte qu’il ne s’agit que de vagues copies. Et quand on connaît un peu le Japon et les japonais, on sait immédiatement que c’est faux. Pourquoi ?
Parce qu’entre autres, il y a tout d’abord la barrière de la langue, ces occidentaux ne parlent pas le japonais et les jardiniers japonais ne sont pas des linguistes…
De plus, les jardiniers japonais s’intéressent et se passionnent pour ce qui leur manque, pas pour ce qu’ils ont de grande qualité et à profusion chez eux !
Ensuite, c’est un milieu très fermé, surtout sur Kyoto, et ce qui tombe sous le sens, ils n’acceptent de ne donner de leur temps, de leur savoir, que lorsqu’ils ressentent qu’il y a un profond désir d’investissement personnel en face ! Alors, on peut parvenir à avoir cette chance, mais cela reste rare et toujours un cas particulier…
Et puis, ce pays est à 10 000 kms du nôtre, organiser quelque chose au Japon lorsqu’on est un occidental demande un travail, du temps, de l’énergie et un investissement financier non négligeable pour des tas de raisons…

Alors, si vous désirez faire réaliser un véritable jardin japonais ou acquérir un niwaki, ne prenez pas tout ce que l’on vous raconte « pour argent comptant », ne vous laissez pas happer par les phénomènes de mode, ne tombez pas dans l’idolâtrie, documentez-vous, posez des questions, creusez un peu le sujet et surtout … gardez toujours votre libre-arbitre !

niwaki taille japonaise hortitherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei
Réalisation de SANO San – maître de jardin – Kyoto

Conception paysagère de tsuboniwa authentiques et traditionnels

        Vous rêvez de la vision apaisante d’un jardin japonais devant vos fenêtres, dès votre réveil et tout au long de votre journée, ou qui saura vous ressourcer et vous faire oublier tous les tracas d’une trépidante vie professionnelle extérieure, dès votre retour chez vous…

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon

Seulement, vous ne voulez pas d’une réalisation uniquement japonisante, « édulcorée » … ou pour résumer totalement occidentalisée ! Vous n’aspirez pas à un assemblage simpliste et sans vie de différents éléments clichés d’un « jardin à la mode zen », mais vous désirez plutôt une réalisation authentique et traditionnelle telle que celles que l’on peut admirer au Japon.

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon

Conception esthétique ou jardin à vocation thérapeutique, je suis en mesure de réaliser ce rêve pour vous. Vous avez un projet entre 2 et 20m² ? Contactez-moi et parlons-en.

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon

Palissade traditionnelle japonaise en bois
sugi itahei 杉板塀

        Voici la palissade de notre second tsuboniwa et son petit degoushi 出格子 terminés, dans notre nouveau lieu en Ardèche Verte !

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon tsuboniwa

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon tsuboniwa

Il s’agit d’une véritable palissade traditionnelle, de conception japonaise authentique, de type sugi itahei 杉板塀. Seule la matière première est légèrement différente, car malheureusement en France, nous n’avons pas de lames de bois de sugi… Comme d’habitude, il a donc fallut s’adapter un peu !

Dès les grosses chaleurs disparues et l’automne arrivant (pour une parfaite reprise des végétaux), nous allons pouvoir commencer la réalisation du jardin. Pour l’instant, je collecte les matériaux et « bichonne » les pierres naturelles de granit, du plus beau style sukiya et déjà toutes empreintes de wabi-sabi, au hasard de mes promenades, rencontres, recherches, etc.

De gracieuses ombres portées pour patienter …

niwaki taille japonaise hortitherapie niwatherapie jardins japonais frederique dumas jardin shizen no sei voyage d'etudes au japon tsuboniwa

Rendez-vous fin Septembre pour la suite !

Le jardin « guérisseur »…
Création de jardins japonais thérapeutiques

        En tant qu’être humain, la nature ne nous appartient pas, nous en faisons seulement partie… Elle est indispensable à notre vie et à notre survie ! Il est de plus en plus urgent que nous en prenions conscience, car à continuer à l’exploiter, à la piller et à la détruire, nous courons à notre perte…

Dans l’univers du jardin – un espace donc si primordial à notre santé et à notre bien-être – c’est le jardin japonais, celui qui me passionne, qui se veut son plus pur reflet. Ce dernier est loin d’être un simple arrangement de rochers agrémenté d’un bassin, d’une lanterne et de quelques arbres taillés, comme beaucoup le croit malheureusement. Il est né et a atteint la quintessence de la beauté, d’une volonté de vivre en harmonie avec la nature, de communiquer, de communier avec elle. L’incomparable beauté de la nature sublimée par la main et l’imagination de l’homme…

niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie

Depuis 2006 maintenant, j’ai créé l’Ecole « NIWAKI Inspiration ZEN », qui dernièrement est devenue une académie, tout simplement parce qu’à la différence d’une école où on vous livre simplement des enseignements spécialisés, une académie est un lieu où l’on vient s’exercer à la pratique d’un art.

Et puis, depuis quelques années, face à une certaine demande et venant comblée une envie de longue date, je réalise également des jardins, des espaces de petite taille, les tsuboniwa, n’excédant pas les 20m². Ce sont des jardins typiquement japonais, pas des jardins « clichés » comme on peut en voir le plus souvent, mais de petits lieux intimistes, des jardins traditionnels et authentiques, l’authenticité étant un aspect primordial pour moi. Et dorénavant, pour ceux qui le souhaitent cette création paysagère va consister en la réalisation de jardins thérapeutiques.

niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie niwatherapie

Que vous veniez apprendre à concevoir et réaliser vous-même ce jardin à l’Académie « NIWAKI Inspiration ZEN », que je vous coache sur place ou que je le réalise entièrement moi-même, pour vous, le travail que nous effectuerons ensemble en amont de sa réalisation aboutira à la création d’un jardin thérapeutique, qui entre autres, par les formes, les couleurs, les essences utilisées… et bien d’autres aspects encore, deviendra un espace qui vous correspondra de manière unique et participera à l’atteinte d’un équilibre, au maintien de votre santé, mais également à des guérisons physiques, émotionnelles et spirituelles.

Je suis et reste à votre écoute pour toute question éventuelle… Vous avez un projet en ce sens ? Rendez-vous sur mon site de création paysagère Frédérique DUMAS Landscape. Contactez-moi.

frederique dumas loi d'attraction hortitherapie quantique

Frédérique DUMAS
Hortithérapie quantique . NIWAKITHERAPIE©
Création de jardins japonais thérapeutiques
www.frederique-dumas.com

HUMEUR de niwashi… 2

niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie quantique niwatherapie

        J’ai pris l’habitude depuis quelques années maintenant de toujours m’exprimer sur ce qui est incorrect et qui ne me convient pas…

Comme vous le savez déjà, j’habite dans une région, tout simplement parce que je suis originaire d’ici, où il y a une forte concentration de personnes qui travaillent sur le créneau du jardin japonais, de près ou de loin… cela s’est trouvé comme çà… un spécialiste de la taille en nuages nommé Christian COUREAU, un sculpteur concepteur de jardins nommé Erik BORJA, et bien d’autres…

Il y a quelques mois déjà, je me suis exprimée en rapport avec le comportement ou les dires de certaines personnes, même si elles n’étaient pas légions, intéressées par le jardin japonais et/ou la taille japonaise, et qui venaient à moi…

Aujourd’hui, compte tenu de ce qui me revient aux oreilles et qui est véhiculé par des stagiaires d’Erik Borja (c’est incroyable la capacité d’affabulation et la tendance mythomane de certaines personnes…), je pense que le moment est venu de mettre à nouveau les choses au point, afin que des êtres plus sensés – ceux qui m’intéressent – puissent faire la part des choses.

Alors…

    – Non, je n’ai absolument pas été formée par Erik Borja, ce n’est pas lui qui m’a appris la création de jardin japonais, je n’ai même jamais rencontré cette personne de ma vie ! Depuis 2008, j’ai été et suis encore à l’heure actuelle formée par des jardiniers et maîtres de jardins nippons à l’art du jardin japonais traditionnel et authentique. D’ailleurs faire du jardin japonais à la française ou d’inspiration japonaise ne m’intéresse pas du tout, mais alors pas du tout…! Il suffit de lire les articles de mes blogs pour s’en rendre compte !

niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie quantique niwatherapie

    – Non, je n’ai jamais raconté à qui ce soit que j’étais la créatrice d’une partie des jardins d’Erik Borja. J’étais bien loin d’ici à l’époque et occupée à toute autre chose au niveau professionnel… mais par contre, c’est une personne qui est venue en stage chez moi, nommée Joseph Grimaldi, qui a été son jardinier par le passé, qui est installée en tant que paysagiste maintenant dans la région, et qui affirme qu’il l’est.
Alors, que ce soit bien clair, ce sont leurs affaires, leur histoire réciproque, et vraiment, je refuse de prendre partie de quelque manière que ce soit à ce genre de petites bassesses totalement puériles qui ne me concernent pas.

    – Non, Erik Borja ne m’a jamais fait un procès et n’a pas dû non plus faire appel à un conciliateur parce que j’utilisais son travail pour faire la promotion du mien…!
A mes débuts, en 2007, j’avais visité son jardin parmi d’autres et j’avais mis une ou deux photos sur mon site web d’arbres taillés en nuages, tout comme j’en avais mis aussi du jardin Albert Kahn et de la bambouseraie d’Anduze, ou de n’importe quel autre jardin d’inspiration japonaise… Je ne savais pas que son jardin était protégé par la propriété intellectuelle. Personne ne m’en avait informé au moment de la visite. On m’a demandé de les retirer, j’ai présenté mes excuses pour cette erreur de ma part et je l’ai fait immédiatement.

    – Et pour terminer, non, je n’ai rien « volé » à Christian COUREAU. C’est une personne que j’ai rencontré une ou deux fois il y a bien longtemps, j’ai découvert chez lui la taille en nuages, qui ne m’a pas donné satisfaction, et que j’ai très vite abandonnée. D’autant plus vite que j’ai découvert la véritable taille japonaise dans son pays d’origine, le JAPON, auprès de fabuleux pépiniéristes japonais, et qu’il est devenu fondamental pour moi de me tourner exclusivement vers la culture du niwaki parce que je privilégie toujours l’authenticité dans tous les aspects de ma vie.

Pour preuve, il suffit de regarder mes créations qui ne ressemblent absolument en rien aux siennes…

niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei hortitherapie quantique niwatherapie

Ce qui est le plus comique dans ce dernier point, c’est que de nombreuses personnes, ayant suivi un stage chez lui ou pas, créent des arbres en nuages dans un cadre professionnel. Mais apparemment ces personnes-là ne comptent pas. Moi, qui ne fais plus du tout de taille en nuages depuis des années déjà, je suis celle qui l’a « volé » ! Etonnant non ? C’est sûr, c’est beaucoup plus valorisant et gratifiant pour l’ego de jouer la victime et de crier à qui veut bien l’entendre que l’on a été volé par quelqu’un qui a de la notoriété plutôt que par un illustre inconnu…!!! Ou, comme dans le premier point, que l’on a formé cette personne !!! D’autant plus quand celle-ci crée de véritables niwaki tels que l’on peut les admirer au Japon ou des jardins à l’âme japonaise…

    Je ne peux donc qu’en déduire que je dois faire bien peur à tous ces messieurs pour susciter de telles réactions et une telle frénésie, ainsi que la propagation de tels mensonges !

HUMEUR de niwashi

niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei niwatherapie hortitherapie quantique

        Jusqu’à présent, j’avais choisi d’en rire… Mais, il arrive un temps où quand cela se répète trop, trop souvent et trop fort, c’est le signe que la coupe est pleine et qu’il est temps de s’exprimer, je l’espère, une bonne fois pour toute sur le sujet ! Et un blog, c’est aussi fait pour çà !

Qu’on se le dise, je ne crois pas à la concurrence, sauf quand on vend des paquets de pâtes, et encore faut-il vendre exactement les mêmes. Quand on crée avec son âme et ses « tripes », quand on exprime son style, il n’y a AUCUNE concurrence, AUCUNE compétition. Chacun en ce monde a sa place et elle est UNIQUE, parce que chacun est UNIQUE.

niwaki taille japonaise jardin japonais frederique dumas voyage d'etudes au japon tsuboniwa jardin shizen no sei niwatherapie hortitherapie quantique

Mon credo, c’est l’authenticité, parce que c’est une valeur qui m’habite, qui me tient très à cœur. J’ai pris la peine d’aller apprendre au Japon et parvenue à la maturité de ma vie, de continuer mon apprentissage avec un maître de jardins japonais, ce qui n’est pas toujours facile et qui demande énormément, parce que je tiens à pouvoir exprimer justement cette valeur. Le « T’as tort, j’ai raison », ce n’est pas mon truc. Que d’énergie perdue ! Chacun a raison uniquement pour lui-même…

Alors, j’habite dans une région, tout simplement parce que je suis originaire d’ici, où il y a une forte concentration de personnes qui travaillent sur ce créneau, de près ou de loin… cela s’est trouvé comme çà… un spécialiste de la taille en nuages, un sculpteur concepteur de jardins… Je le répète encore une fois, chacun en ce monde a sa place et elle est UNIQUE, parce que chacun est UNIQUE. Sincèrement, je ne m’occupe pas de ce que font les autres, pas par manque d’intérêt, mais parce que j’ai trop à faire déjà avec moi et tout ce que je désire accomplir. Beaucoup trop occupée à tracer ma route et à exprimer mes dons et talents spécifiques, le niwaki et les tsuboniwa japonais AUTHENTIQUES, ainsi que leur création et pratique en tant que voie de réalisation intérieure…

Il est arrivé un temps maintenant, où je suis fatiguée par l’attitude de certaines personnes, comme une (installée près d’ici) par exemple qui vénèrent et flattent les personnes citées ci-dessus, mais qui vient m’en dire du mal pour tenter de se faire bien voir et de s’introduire auprès de moi, une autre à contrario (installée aussi près d’ici) qui vient se former chez moi juste pour chercher à se venger d’elles, certaines qui balancent des petites phrases méticuleusement choisies pour chercher à jeter de l’huile sur un hypothétique feu, ou une autre qui en catamini va visiter le jardin de Beaumont-Monteux croyant sans doute à une mauvaise réaction de ma part – sincèrement, les gens visitent ce qu’ils veulent… je l’ai moi-même visité il y a une dizaine d’années, c’est un beau jardin… Il est également l’occasion de pouvoir bien faire la différence entre le niwaki et la taille en nuages.

Comment ces personnes peuvent-elles croire que je ne me rendrai compte de rien…?

Heureusement, ces individus ne sont pas légions, mais à force, c’est fatigant. Et là, je préviens que j’ai atteint la limite…! A bon entendeur…

Journées Portes Ouvertes 2013 – Ecole « NIWAKI Inspiration ZEN » – 1er Juin

        En 2013, les « Rendez-vous aux jardins » auront lieu les 31 mai, 1 et 2 juin. Le thème de ces trois journées sera « Le jardin et ses créateurs ». Magnifique thème ! L’opportunité d’exprimer notre créativité. Ce Samedi 1er Juin sera également la journée des PORTES OUVERTES de l’Ecole « NIWAKI Inspiration ZEN ».

Puisque vous allez profiter de ces quelques jours pour visiter de magnifiques jardins, pourquoi ne pas en profiter pour venir me rencontrer à l’Ecole « NIWAKI Inspiration ZEN », discuter ensemble de cette passion ardente ou seulement naissante, découvrir la taille japonaise et la création de jardins japonais authentiques, dans le plus pur esprit nippon…?

Je vous montrerai ce qui fait la différence entre une topiaire, une taille en nuages et un véritable niwaki, comme ceux que l’on trouve au Japon… Je vous montrerai tous les magnifiques outils réalisés à la main par des forgerons japonais… Vous pourrez participer à une démonstration de taille ou à un atelier de création de jardins japonais, et même vous y exercer si vous le souhaitez …! Si le sujet vous intéresse, nous pourrons même parler d’hortithérapie-Niwakithérapie©….

Si vous souhaitez participer aux ateliers de taille et de création de jardins japonais (5€ / personne), compte tenu de la surface réduite de nos installations, je vous demanderai de bien vouloir nous appeler d’ores et déjà pour réserver votre place, au 06 22 74 76 52 ou 04 75 32 79 54. Il y aura deux ateliers ce samedi-là 1er Juin 2013 de 10h à 12h en taille japonaise et de 17h à 19h en création de jardin japonais. En dehors de ces horaires, nous serons ouverts de 10h à 13h et de 15h à 20h.

Au plaisir de vous rencontrer très bientôt…