Le jardin « reflet de nature© », un pouvoir anti-cancérigène, l’ouverture d’une voie nouvelle vers la guérison…

        Le cancer est une maladie décrite depuis l’Antiquité. C’est le médecin grec Hippocrate qui le premier a comparé les tumeurs cancéreuses à un crabe. Longtemps, le cancer a été une maladie incurable, mais aujourd’hui, les progrès de la médecine concourent à la guérison de certains d’entre eux. De nombreux facteurs externes liés à l’environnement comme la pollution ou les rayonnements, le mode de vie comme la consommation d’alcool, de tabac ou une mauvaise alimentation, ou internes comme le vieillissement ou l’hérédité… seraient à l’origine des nombreux cancers. Mais, il est certain que tomber malade ne peut être attribué à un seul facteur.

Il existe également d’autres facteurs déclencheurs dont on parle beaucoup moins, car considérés comme polémiques, tels un trop plein d’émotions négatives mal géré, et puis une autre raison toute simple devenant de plus en plus évidente comme le sous-entendent les études menées par le Professeur Qing Li et son équipe, de la Nippon Medical School of Tokyo, le fait que les gens se sont coupés de la nature pour s’entasser les uns sur les autres dans les villes, des forêts de béton baignant dans la pollution et le bruit, là où la tristesse, le stress et l’anxiété règnent en maîtres !

pollution-paris-plan-hidalgo-2020

Toujours est-il que selon l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé, le nombre de décès dus au cancer ne cesse d’augmenter à travers le monde, une tendance particulièrement marquée pour le cancer du sein, et ce également dans les pays en voie de développement, où se répand le mode de vie occidental. Le nombre de morts s’est élevé en 2015 à 8,8 millions, en hausse de plus de 13 % par rapport aux 7,6 millions enregistrés sept ans plus tôt. Il est indéniable que les cancers sont devenus la maladie de notre siècle.

Alors pour éviter de tomber malade et se maintenir en santé, ou la recouvrer si la maladie s’est déjà installée, en dehors d’un mode de vie le plus sain possible, qu’est-ce qui peut nous aider ?

S’il nous est impossible de vivre dans la nature et notamment aux abords d’une forêt où l’air est chargé en terpènes, substances sécrétés par les arbres et qui ont le pouvoir de vitaliser notre système immunitaire en boostant le nombre des cellules tueuses et les protéines anti-cancéreuses, le développement d’un jardin thérapeutique par exemple, est un environnement spécialisé qui répond exactement à ce type d’intention. Même si on peut trouver un certain charme à l’appeler un « jardin guérisseur », ce n’est pas lui qui va guérir (dans le sens de provoquer la guérison) parce que toute amélioration et guérison commence à l’intérieur pour aller vers l’extérieur, jamais dans le sens inverse. On ne peut surtout jamais forcer quelqu’un à guérir… Par contre, ce jardin thérapeutique va fournir, va créer un environnement parfait où l’intelligence de guérison innée peut se mettre facilement à l’œuvre.

Jardins japonais thérapeutiques - Niwathérapie© - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com

Un tel jardin doit comporter des essences de la nature, mais pas seulement. Il doit ressembler également à des visions de nature, des paysages naturels. A sa vue, on doit être amené à se poser la question, nature ou jardin ?

Ce ne sont pas les plus gros rochers, le plus gros et le plus cher niwaki taillé par un professionnel plébiscité qui font la qualité d’un jardin japonais – tout ceci n’est que de l’égo – encore moins ses aptitudes à nous faire du bien dans le cas d’un jardin à visée thérapeutique, mais plutôt l’arrangement de belles matières le plus proche de ce qui existe naturellement. Dans la nature, il n’y a pas que des gros rochers !!!

Jardins japonais thérapeutiques - Niwathérapie© - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com

Dans l’univers du jardin thérapeutique, un assemblage qui révèle trop la main de l’homme, son désir de contrôle et son refus à lâcher prise n’a pas la même incidence bénéfique qu’un jardin qui reflète simplement un environnement naturel, un sous-bois, la forêt, un étang calme ou un petit ruisseau…

Jardins japonais thérapeutiques - Niwathérapie© - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com

Les Japonais l’ont bien compris depuis plusieurs millénaires, mais dernièrement, dans leurs jardins, traditionnels ou plus contemporains, ils tendent vers des jardins qui reproduisent toujours plus la nature.

Jardins japonais thérapeutiques - Niwathérapie© - Niwaki et jardins japonais - Frederique Dumas www.japanese-garden-institute.com www.frederique-dumas.com

Frédérique DUMAS
Niwado© et Niwakido©
Hortithérapie quantique . NIWATHERAPIE©
Création de jardins japonais thérapeutiques
Shinrin yoku 森林浴 et Forêt thérapie
www.frederique-dumas.com

2 réponses sur “Le jardin « reflet de nature© », un pouvoir anti-cancérigène, l’ouverture d’une voie nouvelle vers la guérison…”

  1. Merci Frederique pour toute l’essence de l’etre qui se degage dans ta quête de l’essentiel et qui nous donne tant de joie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *