Développement personnel – ABONDANCE !

abondance développement personnel

       Depuis notre plus tendre enfance, on nous a enseigné pour la plupart, qu’aller bien et être serein et en bonne santé dans un monde où il y a tant de personnes qui souffrent avait quelque chose d’immoral. Tous ont cherché à nous convaincre que se réjouir alors que des gens subissent la guerre et sont opprimés, que d’autres meurent de faim et vivent dans la rue, que le taux de chômage s’emballe et que la crise économique sévit, avait quelque chose d’indécent. Que spirituel et matériel n’allait jamais de pair. Un tel comportement est jugé par la plupart incorrect et tout à fait inapproprié. En quelques mots, on ne peut pas être prospère et honnête, on ne peut pas être heureux et être une belle personne pendant que d’autres souffrent, on ne peut pas s’engager dans une démarche spirituelle tout en gagnant de l’argent… !

Mais, ceux qui nous ont enseigné cela et ceux qui le véhiculent encore aujourd’hui ne disposent pas d’une notion qui leur fait cruellement défaut.
Nous vivons dans un monde régit par l’intelligence universelle où le manque n’existe pas, où le manque n’est qu’une création de nos pensées. Si quelque chose vient à nous faire défaut, il suffit que nous nous focalisions sur ce que nous voulons à la place, que nous nous activions dans ce qui nous incombe et qu’ensuite nous laissions les choses se passer.

Nous maintenir dans le manque pour soutenir ceux qui souffrent ou sont déshérités ne fera qu’aggraver les choses, ne fera qu’attirer toujours plus de négativité en nous et autour de nous.
Par contre, nos succès et notre prospérité profitent toujours aux autres. Lorsque nous nous libérons de nos peurs, de la maladie, de nos manques, de nos doutes, de nos limitations, nous libérons les autres automatiquement. L’abondance n’est pas comme un gâteau dans lequel on découpe des parts. Avec l’abondance, c’est toujours plus ! Elle est là, présente et à portée de main pour tous ceux qui souhaitent vivre en elle. Ce n’est qu’une question de choix personnel…

Si ces réflexions éveillent quelque chose en vous, un accompagnement pour vous aider à y parvenir vous est proposé dans le cadre de la Niwakithérapie© (hortithérapie quantique). Venez nous rejoindre…! Pour en savoir plus

Programme de formations et Propriété Intellectuelle

       Compte tenu de la tournure que prennent les évènements, je souhaite attirer votre attention ici, sur le fait que le programme de formations, dispensé au sein de l’Ecole « Niwaki Inspiration ZEN » en France et bientôt sur d’autres continents, est une création exclusive au niveau international de Frédérique DUMAS, nourrie de plus de 25 ans d’études et de pratique du paysage, de la taille des végétaux et de l’enseignement, finalisée ces dernières années au Japon. Ce programme de formations n’existe nulle part ailleurs, pas même dans les îles nippones.

Toute tentative de vous les proposer par une autre personne, même auréolée d’une quelconque notoriété, ne peut être qu’un acte de pure copie, donc de piètre qualité, et soumise aux lois de la Propriété Intellectuelle.

De l’eau… à mon jardin !

frederique dumas loi d'attraction développement personnel

        Etant dans une démarche de développement intérieur dont j’ai fait le choix, voici de nombreuses années déjà… (vous savez, le Dô !) ce que je vis chaque jour est toujours l’occasion pour moi d’une réflexion productive. Car à mes yeux, seule importe notre croissance personnelle, je parle bien sûr ici en terme de conscience. Dans ce cas, de toute façon, les croissances sur les autres plans lui emboîtent obligatoirement le pas.
Et je souhaite vous faire partager aujourd’hui, mes réflexions du moment. N’est-ce pas le but d’un blog… ?

        Au lendemain de la parution de mon premier livre en Septembre 2009, je me suis retrouvée confrontée à deux situations.

Une, tout à fait normale et recherchée, un accroissement de mon activité professionnelle, donc de mon bonheur, puisque mon travail est ma passion. De plus en plus de partages également avec des personnes sympathiques et passionnées. C’était le but. Un ouvrage sert à se faire connaître et à mettre son savoir et son expérience au service des autres Ceci se met en place progressivement et s’accroît de manière régulière.

Et puis, j’ai été confrontée, il faut croire, au revers de cette situation, avec un défilé soudain au niveau européen, de propositions d’associations en tout genre, plus ou moins douteuses… Surtout « plus » que « moins »… ! Et comme le milieu du paysage, au même titre que le milieu du bâtiment, reste un milieu très masculin (il faut croire que ces dames pensent ne pas avoir les compétences requises pour s’y adonner en dehors d’un simple hobby*…), toutes ces propositions m’ont été faîtes par des hommes. Attention, n’allez pas croire que je fasse un amalgame, j’en connais tout plein de charmants et très respectueux. Mais, ceux dont je vous parle. Waouh ! Cà décoiffe… ! Le plus beau, le plus grand, le meilleur, le premier, l’expert européen… Quel ego pitoyable et démesuré…. ! Et ces messieurs là, pour la plupart, n’acceptent pas qu’on leur dise « non » ! Si vous osez refuser, que font-ils ? Vous ne voyez pas… Eh bien, ils cherchent à se venger, à vous punir… Un comportement petit, mesquin, vicieux qui ne peut leur apporter que plus de douleur. Parmi bien d’autres, l’exemple le plus flagrant, un « copier-coller » pur et simple de votre travail… !

        Hormis le fait que je ne laisse jamais personne chercher à me punir, ce qu’ils ne savent pas, c’est que lorsqu’on cherche à se venger, c’est à soi-même que l’on nuit en priorité… C’est comme un boomerang, çà revient automatiquement, mais encore plus vite et encore plus fort. L’hostilité crée obligatoirement de la résistance et érige une barrière entre eux et l’atteinte de leur but, entre ce qu’ils veulent avoir et leur capacité à l’attirer dans leur vie. Dommaaaaage… !
Quand on nous dit « non », c’est seulement l’indication que ce n’est pas notre chemin. Ce « non » est obligatoirement un cadeau.
De plus, copier bêtement le moindre des gestes, le moindre des écrits d’une autre personne au lieu de s’inspirer brièvement d’une idée, ne fait qu’éloigner ces messieurs de ce qu’ils sont réellement. Quelle énergie perdue… !

Vous trouvez qu’il reste beaucoup à faire. Vous avez raison… !

*et/ou savent elles déjà inconsciemment que ce genre d’hommes viendront exercer des droits qu’ils croient détenir et leur manquer de respect…